Ton serviteur écoute

« Et il dit à Samuel : « Va te coucher et, si l’on t’appelle, dis : ‘Parle, Eternel, car ton serviteur écoute.’ » Et Samuel alla se coucher à sa place. » 1 Samuel 3.9

Récemment, ma fille aînée m’a demandé si je l’avais appelé vers 1h du matin. Elle m’a dit avoir entendu son prénom distinctement et croyait que c’était moi.

Immédiatement, j’ai pensé à l’histoire de cet enfant dans la Bible, nommé Samuel. Lequel a été appelé par trois fois par son prénom, jusqu’à ce qu’Elie le grand-prêtre qui s’occupait de Samuel lui dise que c’était le Seigneur qui l’appelait.

Alors, j’ai dit à ma fille que peut-être c’était le Seigneur qui l’appelait ainsi.  Qu’il fallait qu’elle réponde, si prochaine fois il y avait, de la même manière que Samuel en disant : « Parle Seigneur, ton serviteur écoute ! ». Elle m’a répondu : « Ok, c’est ce que je ferai ! », simplicité de l’enfance et leçon pour l’adulte !

Je n’ai pas eu la suite et je ne sais pas si ma fille a été interpellée à nouveau ! Néanmoins cette conversation m’a fait réfléchir quant à la question de l’écoute et de la qualité de celle-ci… Il m’a semblé que ma fille à ce moment-là était très disponible pour écouter le Seigneur, disponibilité que je n’avais pas jusqu’il y a quelques temps… Se pourrait-il alors que les enfants entendent/écoutent quelquefois mieux que nous la parole communiquée par Dieu ? Se pourrait-il qu’il faille écouter alors les enfants plus attentivement ?

J’ai repris ce récit de près, en examinant particulièrement l’écoute d’Elie envers Samuel. Dans un premier temps, Eli a eu du discernement en comprenant que Samuel était appelé par Dieu lui-même. En cela, il a écouté véritablement Samuel, au-delà de ce qui se jouait sous ses yeux, sans s’agacer de ces réveils intempestifs. Il a cherché à comprendre.

Puis il a su reconnaitre la vérité dans les paroles que Samuel lui transmettait de la part de Dieu, sans remettre en question l’enfant, ni le dévaloriser. Samuel lui raconta tout, sans rien lui cacher, et Elie dit : « C’est l’Eternel, qu’il fasse ce qui lui semblera bon ! » v.18). Ce qui en soi est assez remarquable.

 

Pouvons-nous reconnaître avec humilité que Dieu parle volontiers au travers des enfants et les utilise ? Dans ce récit, Dieu a parlé à l’enfant pour atteindre l’adulte !

Pensez-vous que le Seigneur vous ait déjà parlé au travers de vos enfants ? Et si oui, les avez-vous écoutés ? Il y a peut-être parfois un effort à faire pour percevoir derrière des mots la vraie signification de leur intervention, d’autres fois, leur parole sera très claire.

Néanmoins le Seigneur nous y engage :

Nous devons redevenir comme des petits enfants, essayer de reconnecter avec cette authenticité spirituelle enfantine.

Il leur est bien plus facile qu’à nous adulte, de percevoir les réalités du royaume des cieux. : ils sont proches du cœur de Dieu et nous devons leur ressembler et pour ce faire, je dirai même plus : les écouter. (Matthieu 18.1-5)

Dieu parle tantôt d’une manière tantôt d’une autre et Dieu se sert parfois, souvent, des enfants autour de nous, pour nous parler ; à nous de les écouter ! Soyons assez humbles pour le faire et pour nous laisser enseigner par eux !

Prions que Dieu « éveille nos oreilles pour bien écouter, comme doivent écouter les disciples » les différents messages qu’il nous envoie par ces canaux-là ! (Esaïe 50.4)

BF

 

 

 

 

 

 

About the Author

Laisser un commentaire