Faire participer les enfants, c’est leur permettre de grandir

Si nous souhaitons que nos enfants deviennent adlutes et responsables des leurs actes et de leurs choix, nous devons les préparer, pas à pas. Comment ?

L’opportunité

Leur permettre de participer à la vie de famille ou de la communauté :  faire un gâteau ou jouer en famille, aller à la pêche avec ses parents, mettre la table, mais également participer au culte des grands ou à un temps de prière, raconter une histoire vécue… autant d’idées à développer pour permettre aux enfants de grandir.

L’expression

Permettons aux enfants qui nous sont confiés de mobiliser leur imagination, d’exprimer des préférences ; l’enfant qui exprime ses choix renforcera son estime de soi, et par la même occasion, l’estime porté à l’autre !

Lorsqu’un enfant a appris à être vrai, à exprimer ce qu’il ressent et à écouter les autres, il développe un terrain qui permet à Dieu d’agir au niveau d’une authentique conversion : on ne devient pas chrétien par peur ou par injonction, mais bien parce qu’on a compris que Dieu est notre Père aimant…

Les enfants savent beaucoup de choses sur leur propre vie ; les adultes ne peuvent pas penser, ressentir et voir comme le font les enfants. Si l’enfant n’est pas écouté, il ne se sent pas respecté. Ecouter ne veut pas dire acquiescer, écouter c’est rejoindre l’enfant dans ce qu’il perçoit des situations qu’il vit, c’est comprendre ce que l’enfant comprend.

La pratique

Comprendre une histoire ? Posez-leur des questions, faites les théâtraliser, faites les restituer par un dessin…

Comprendre comment changer une chambre à air de son vélo ? Prenez le temps de le lui montrer et faites le manipuler ! Partagez votre expérience et vos compétences avec eux.

La responsabilité

Si nous voulons encourager les enfants à servir Dieu et les autres, nous devons leur permettre de commencer dès maintenant, tout en respectant leur développement :

Leur permettre de participer à l’action missionnaire en écrivant une carte ou en envoyant un colis, mais aussi partager avec eux la responsabilité de la préparation d’un repas.

Le soutien

2 Samuel 22. 16,17 : «  Ta bonté me grandit ; avec ton aide, je cours plus vite ».

La Bible nous enseigne que les relations entre adultes et enfants devraient être aimantes, justes et basées sur le respect, parce que la bonté fait grandir ! Rien ne se construira de façon durable dans la vie d’un enfant sans cette base du respect.

Notre aide lui est précieuse pour acquérir petit à petit de l’indépendance, et atteindre le potentiel  donné par Dieu pour servir.

Notre attitude de respect envers Dieu nous permettra de produire la chaleur nécessaire… celle qui permet à l’enfant de grandir, telle une belle plante !

Soyons de cette catégorie de personnes !

FAIRE PARTICIPER LES ENFANTS, C’EST LEUR PERMET DE GRANDIR :  pdf-bonhomme

About the Author